Visitez le réseau des sites de Pratico-Pratiques
Accueil | Trucs | Astuces | Nos 10 meilleurs trucs pour vos travaux de peinture
Nos 10 meilleurs trucs pour vos travaux de peinture
/ 5

Nos 10 meilleurs trucs pour vos travaux de peinture

Recherche: Yasmina Lahlou; Texte: Miléna Babin
Aménagement : Fleur Maison, fleurmaisonco.com

Parfois, il ne suffit que de quelques coups de pinceau pour redonner ses lettres de noblesse à une pièce, un module d’armoires ou un meuble. Lisez attentivement nos conseils qui vous garantiront des travaux de peinture réussis !

1- Sélectionner la bonne teinte. Pour donner une impression de hauteur à une pièce, optez pour une couleur pâle au plafond et une couleur foncée aux murs. Pour faire paraître la pièce plus grande, peignez plutôt les plafonds foncés et les murs pâles. Pour un style contemporain, servez-vous d’une seule couleur pour les cadrages, les plinthes, les portes et les murs. Pour un genre colonial ou champêtre, utilisez la même couleur pour les moulures, les portes et les plafonds. N’hésitez pas à demander l’aide d’une décoratrice et, surtout, pensez à apporter des articles de votre décor en magasin au moment d’acheter la peinture.

2- Évaluer la quantité de peinture nécessaire. La quantité de peinture nécessaire dépendra de la superficie en pieds carrés de la pièce et du pouvoir couvrant de votre peinture. Pour l’évaluer, mesurez la longueur du mur et multipliez-la par sa hauteur. Faites de même pour chaque mur de la pièce. Pour le plafond, mesurez la largeur et multipliez-la par la longueur. Divisez ensuite le nombre total de pieds carrés de la pièce par le pouvoir couvrant indiqué sur l’étiquette du gallon de peinture. Vous obtiendrez ainsi le nombre de gallons à prévoir pour une première couche de peinture. Advenant que la pièce soit munie de plusieurs portes et fenêtres, vous pouvez soustraire la superficie de ces ouvertures. Sachez qu’afin d’augmenter la durabilité de la peinture et la lavabilité des murs, on recommande toujours d’appliquer deux couches.

3- Opter pour la qualité. La différence de prix entre les peintures d’entrée de gamme et celles de qualité supérieure dépend de leurs composantes ainsi que de leur processus de fabrication. Plus une peinture est de qualité, plus elle est durable, plus elle se nettoie facilement et plus son pouvoir couvrant est important. Une peinture d’entrée de gamme peut s’avérer pratique pour appliquer des couleurs temporaires lors de l’achat d’une première maison ou encore pour rafraîchir une pièce peu utilisée. Par contre, pour peindre directement sur le gypse, c’est-à-dire sans utiliser d’apprêt, il faut miser sur une peinture de grande qualité, laquelle pourrait durer jusqu’à neuf ans !

4- Choisir le bon fini. Certains finis sont plus facilement lavables, d’autres sont anti-moisissures et d’autres encore permettent de camoufler les défauts ou les marques laissées par les rouleaux et pinceaux. Puisque la lumière naturelle a tendance à faire ressortir les imperfections au plafond, choisissez de préférence un fini mat. Pour les murs, qui sont sujets aux traces de doigts, privilégiez plutôt un fini velouté, aussi appelé «coquille d’oeuf» ou «velours», car celui-ci est beaucoup plus facile à laver. Enfin, pour les portes et les boiseries, préférez un fini perle ou semi- lustré.

5- Déterminer si un apprêt est nécessaire. Idéalement, appliquez toujours une bonne couche d’un apprêt de qualité avant de peindre, car cela permet d’uniformiser la surface et d’assurer une meilleure adhérence de la peinture. Pour les murs déjà peints que vous souhaitez remettre en blanc, une couche d’apprêt et deux couches de blanc seront nécessaires. Dans certains cas, lorsque l’ancienne couleur est pâle et que vous souhaitez la recouvrir d’une couleur foncée, il n’est pas nécessaire de mettre un apprêt. Rappelez- vous aussi qu’en règle générale, lorsque l’on applique une bonne couche d’apprêt, une seule couche de peinture est suffisante pour couvrir le mur. Une seconde couche augmentera toutefois la durabilité des travaux et la facilité d’entretien.

6- Préparer la pièce. Prenez soin de sortir les objets de valeur ou tout autre élément que vous ne voudriez pas voir éclaboussé, et recouvrez de toiles les meubles et le plancher au besoin. Si vous peignez des murs, c’est le temps de corriger toutes les petites imperfections en bouchant les trous avec du plâtre à reboucher, puis en les ponçant pour enlever l’excédent une fois le plâtre séché. Vous devez aussi retirer les plaques des interrupteurs et des prises électriques, puis appliquer du ruban adhésif prévu à cet effet le long des moulures, boiseries, etc.

7- Laver et poncer. Saviez-vous que 90 % des travaux de peinture et de teinture qui échouent sont attribuables à la préparation inadéquate de la surface ? En effet, la surface à peindre doit toujours être propre, sèche et mate. Avant de peindre ou de repeindre, il est absolument nécessaire de laver les surfaces à l’aide d’un nettoyant de type TSP. Notez que tout autre produit dégraissant pour la maison est déconseillé. Enfin, si la surface est très lisse, on suggère d’effectuer un léger ponçage avant de peindre, par exemple à l’aide d’un papier abrasif à grain fin ou d’un tampon à récurer pour la vaisselle. Dans le cas d’un meuble, un vrai ponçage à l’aide d’un papier abrasif à grain fin ou moyen est obligatoire.

8- Avoir la bonne technique. Peignez toujours le plafond en premier, en commençant par les coins, puis en couvrant toute la surface du plafond à l’aide d’un rouleau de 15 mm sans charpie (pour une finition lisse et sans traces). Ensuite, utilisez vos pinceaux de découpe pour peindre les coins de murs et les bords de plafond. Munissez-vous d’un rouleau de 13 mm et d’un manche pour peindre les murs de haut en bas, et déplacez-vous de gauche à droite en veillant à appliquer la peinture en formant des « W ». En raison de leur fini lustré plus apparent, terminez toujours par les moulures, les portes et les cadrages. N’oubliez pas d’utiliser du ruban à masquer afin de ne pas empiéter sur les murs.

9- Prendre son temps. Une erreur fréquente consiste à ne pas respecter les délais de séchage suggérés par le fabricant entre les couches d’apprêt et de peinture. En général, ces délais varient entre 4 et 6 heures, car une certaine humidité se dégage de la peinture lorsqu’elle vient d’être appliquée. Lorsque l’humidité à l’extérieur n’est pas trop élevée, ouvrez les fenêtres pour accélérer le processus : vous changerez ainsi l’air dans la pièce et évacuerez une partie de l’humidité générée par la peinture fraîche. Un déshumidificateur s’avère aussi très efficace. Même si vous utilisez des produits de qualité supérieure à séchage plus rapide, peindre en période de canicule rallongera le processus.

10- Entretenir comme un pro. Pour laver vos murs sans les abîmer, utilisez toujours des produits sans traces d’ammoniaque, car ce produit risquerait d’endommager la peinture. Utilisez plutôt des savons très doux et préférez des produits qui ne laisseront pas de résidus sur les murs pour assurer la durabilité de la peinture. De plus, n’appliquez jamais le produit directement sur les murs : mettez-le d’abord sur un linge. Vous pouvez utiliser un balai de type Swiffer sec ou de l’eau (savonneuse ou non), selon vos besoins.



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *