Visitez le réseau des sites de Pratico-Pratiques
Accueil | Décors | Cuisine | Nos meilleurs trucs pour organiser le garde-manger
Nos meilleurs trucs pour organiser le garde-manger
/ 5

Nos meilleurs trucs pour organiser le garde-manger

Conception et aménagement: par la propriétaire, Cassandra Loignon

Un garde-manger dûment ordonné permet de simplifier la planification des courses à l’épicerie et la préparation des repas, tout en optimisant les espaces de rangement. Voyez les principes à respecter pour aménager le garde-manger!

Faire l’inventaire

Avant toute chose, il importe de faire l’inventaire du garde-manger afin de déterminer l’espace requis pour chaque catégorie d’aliments. On trie les paquets entamés et on jette les denrées périmées. À partir de là, on veillera à classer les aliments selon leur vocation précise.

Ainsi, on pourra regrouper les aliments à base de grains (pâtes, riz, quinoa, couscous…) sur une même section d’étagère, consacrer une tablette aux légumineuses sèches, en attribuer une aux conserves, en dédier une autre aux produits de pâtisserie (farine, sucre, cacao…), etc.

Pour se faciliter la vie, on place les denrées souvent utilisées à portée de main. Afin d’éviter le gaspillage alimentaire, on s’assure d’ordonner les aliments selon leur date de péremption, en mettant en avant ceux à consommer en premier.

Comme tout ce qui est visible simplifie le quotidien, on misera sur des boîtes, des bocaux, des pots Mason et autres contenants transparents – hermétiques, de surcroît – pour garder bien en vue céréales, biscuits, noix… Les paniers et les corbeilles, eux, recevront les petits articles (sachets de sauces, collations…) ou les légumes (oignons, pommes de terre…).

Conception et aménagement: par la propriétaire, Cassandra Loignon. Ébénisterie: Aspec. Plats de rangement transparents: Oxo. Recherche: Kim Tardif. Stylisme: par la propriétaire et Kim Tardif.

Classer et organiser les étagères

Le rangement de ce garde-manger mise sur une classification du contenu par étagère. Les denrées placées bien en vue dans des bocaux en verre demeurent faciles d’accès sur les tablettes centrales, tandis que les produits utilisés occasionnellement occupent les hauteurs. Au sol, des paniers accueillent les légumes. Mentionnons le tableau noir qui permet de noter la liste d’épicerie au fur et à mesure de même que la porte de grange qui donne des airs farmhouse au garde-manger!

aménager le garde-manger
Conception et aménagement: Mélanie Vallée, 514 269-3306, en collaboration avec Sarah Poirier, designer, 819 817-1065. Portes rustiques coulissantes: Laferté. Recherche et stylisme: Isabelle Dussault.

Contenants transparents

Des armoires murales dotées de tablettes peu profondes facilitent l’organisation et la manipulation des récipients en verre transparent, dans lesquels sont conservés les légumineuses, les céréales et autres ingrédients secs. Le support à bouteilles intégré ainsi que l’ajout de caisses en bois complètent la panoplie des rangements par catégories.

aménager le garde-manger
Photo: IKEA

Des bacs pratiques

À défaut d’avoir des tablettes coulissantes dans ses armoires, on peut utiliser des bacs en plastique pour y ranger les bouteilles d’huile et de vinaigre dans l’un, et le moulin à poivre, le sel et autres condiments dans l’autre. Au moment de préparer le repas, il suffit de tirer le bac de son logis pour accéder aisément à ce dont on a besoin, tout ça en évitant les dégâts. Astuce gain de place: la corbeille à pinces qui s’accroche à l’étagère supérieure!

aménager le garde-manger
Photo: IKEA

Maximiser l’espace

L’intérieur des portes d’armoires recèle un potentiel insoupçonné pour simplifier le quotidien. Ici, on a installé une feuille de liège sur laquelle on a épinglé les tasses et cuillères à mesurer à l’aide de punaises. Plus besoin de fouiller dans les tiroirs pour les trouver! Au-dessus, l’ardoise affiche le tableau des conversions et d’autres infos pratiques pour cuisiner. Notez qu’on pourrait aussi exploiter le dos d’une porte de placard pour y poser de petites tablettes afin d’y loger les pots d’épices ou les collations des enfants, par exemple (à condition d’avoir un espace de dégagement suffisant!).

Aménagement et photo: Maxime Gagné.

Optimiser l’espace

Pour optimiser l’espace dans la cuisine, on peut choisir un module à étagères doté d’un comptoir qui pourra servir de plan de travail additionnel, comme ici. Les aliments secs conservent leur fraîcheur grâce aux bocaux dotés de joints d’étanchéité. En plus d’être pratiques pour voir d’un coup d’oeil leur contenu, ces bocaux en verre créent une déco esthétique. Autres idées à envisager: ranger les collations sur l’étagère basse à la portée des enfants ou encore placer les condiments sur un plateau tournant.

Photo: IKEA

Vive les tiroirs coulissants!

Les armoires profondes offrent une bonne capacité de rangement. En revanche, elles compliquent l’accès aux aliments tapis dans le fond, lesquels peuvent finir par se périmer, faute d’être vus. Pour contrer cet obstacle, les tiroirs coulissants s’avèrent très commodes. Dans ce garde-manger, ils permettent de mettre sans effort la main sur les produits que l’on utilise régulièrement.

Aménagement et réalisation: Marylène Labbé, designer, 819 818-6674. Ébénisterie: Ébéniste d’Art, ebenistedart.ca.


Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte